Historique

Historique de La Bucaille, de Sainte Chantal et de Thomas Hélye

Faute de dates précises nous pouvons sans doute situer à 1850 la fondation de l'institution du Sacré-Cœur rue Émile Zola et de l'École Sainte Chantal rue Emmanuel Liais. C’est en effet l’époque de l’extension de Cherbourg, suite à la création du port et de l'Arsenal.


LA BUCAILLE
SAINTE CHANTAL

1946


Le nom de «La Bucaille» vient du nom de la Communauté religieuse qui avait ouvert un Cours d'enseignement ménager et commercial dans ses locaux, rue de la Bucaille. La communauté est encore connue sous le nom de « Couvent de la Bucaille » à l'intention des orphelines dont elle avait la charge et des jeunes filles qui lui étaient confiées par leurs familles.


1962


La diversification des formations offertes aux jeunes filles et la mixité des établissements amenèrent l'établissement à ouvrir des classes de niveau B.E.P.


1967


Ouverture de classes de préparation au baccalauréat G1. L’École Technique Privée «La Bucaille» est alors sous contrat d'association avec l’État.


1973


La congrégation religieuse fondatrice dut renoncer à conserver les deux activités dans ses locaux devant l'ampleur que prenaient à la fois l'école et la Maison de Retraite. Elle abandonna la direction de l'école et demanda qu'elle s'installe ailleurs. Les recherches dans ce sens allaient aboutir à son installation progressive dans les locaux de l'ancienne Institution du Sacré Cœur, au 37 de la rue Émile Zola. C'est dans ces bâtiments peu à peu rénovés puis agrandis, que l'évolution continua. Aux sections orientées d'abord vers le secrétariat s'ajoutèrent les préparations à la comptabilité au niveau B.E.P. puis du Baccalauréat. La réforme de l'enseignement amena un changement du nom l'école qui devint le lycée technique privé «La Bucaille» (le nom est conservé en souvenir des origines... à ne pas confondre avec le collège public Bucaille ouvert ultérieurement dans le quartier).


1990


L'ouverture du BTS Assurance donne la possibilité aux élèves de Terminale de suivre des études supérieures dans un domaine spécifique.


1998


La gestion des lycées Sainte Chantal et La Bucaille est assurée par l'Association de Gestion d’Établissements Catholiques Thomas Hélye (AGECTH) dont le siège est situé initialement 37 rue Émile Zola à Cherbourg.


1850


II semble qu'un ouvroir (Manufacture de dentelle) ait existé rue Bondor. Il aurait été cédé à l'Association charitable Cherbourgeoise avant de devenir une école.


1969


Les religieuses de Sainte Marie Madeleine Postel (Saint Sauveur le Vicomte) abandonnent la direction de l’établissement religieux Sainte Chantal. L'institut Saint Paul (école, collège et lycée de garçons) fusionne avec l'école Sainte Chantal (école, collège et lycée de filles). L'ensemble prend le nom d’Écoles Catholiques Associées. Après divers mouvements, il prend la forme du site Sainte Chantal qui accueille les classes du lycée, du site Saint Paul comportant une école et un collège et de l'école Notre Dame du Vœu.


1993


La direction des Écoles Catholiques Associées est confiée à Mademoiselle FOSSEY, directrice du lycée technologique La Bucaille.


1998


Ouverture du BTS Assistant de gestion de PME-PMI. Le lycée Sainte Chantal est détaché des E.C.A. Il est réuni au lycée technologique La Bucaille (même direction et, même organisme de gestion).



Lycée THOMAS HELYE    

2001

Le lycée Sainte Chantal et le lycée technologique La Bucaille forment un établissement reconnu par les instances académiques comme lycée d'enseignement général et technologique privé : le lycée Thomas Hélye.


2002

Rue Bondor, les travaux de rénovation et d'extension du centre Sainte Chantal commencent, ils dureront deux années scolaires.


2009

Rue Emmanuel Liais, les travaux de rénovation se poursuivent pour le centre Sainte Chantal. Ils dureront trois années scolaires. Monsieur FLEURY prend la direction du lycée Thomas Hélye suite au départ en retraite de Mademoiselle FOSSEY.    


2013

Monsieur POUPON succède à Monsieur FLEURY qui fait valoir ses droits à la retraite. Le pôle administratif du lycée déménage au 87 rue Emmanuel Liais dans les locaux rénovés à cet effet. Cette adresse devient aussi celle de l'AGECTH.